Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 10:44
Le CNCG insubmersible!
Le CNCG insubmersible!Le CNCG insubmersible!Le CNCG insubmersible!
Le CNCG insubmersible!

En ces temps de tempêtes hivernales et de grandes marées, il est souhaitable de se rappeler que nous sommes sur une île dont le point culminant ne dépasse pas 15 mètres...

Pour ceux qui ont raté le cours de l'hiver dernier consacré aux marées, sachez que la hauteur de l'eau est déterminée par le coefficient de marée. A cela il faut ajouter ou soustraire plusieurs éléments qui influent sur la hauteur d'eau et qui peuvent se cumuler et créer des "surcotes":

La pression atmosphérique "appuie" sur nos épaules et donc sur la mer par temps anticyclonique et donc par mauvais temps (dépressionnaire) elle appuie moins fort et fait monter l'eau d'environ 1 Cm par hectopascal. (Une dépression de 990 engendrera donc une surcote d'environ 20 cm).

Le vent repousse des masses d'eau considérables s'il souffle fort et longtemps et lorsqu'elles buttent sur une côte, pour peu qu'elle soit encaissée, ça crée une montée des eaux variable selon la configuration de la côte. Dans les pertuis le vent de sud ouest est le plus redoutable...

La houle augmente également encore le niveau de l'eau, ponctuellement à chaque vague, mais également plus globalement à l'arrivée d'un train de houle.

Voici quelques photos de la tempête de 2010 pour nous rafraîchir la mémoire. Au fait vendredi 20 février le coefficient est de 118, le vent souffle à 25 Nds de sud ouest et la houle de 2m avec une belle période s'annonce puissante... Ce n'est pas une tempête, mais tout de même...

Partager cet article
Repost0

commentaires