Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 09:45
Toute la difficulté réside dans l'emplacement du run: Trop près du bord, il est déventé par le faible relief de l'île et trop loin, il est rendu clapoteux par le vent et le lèger courant contaire à marée montante.

Le parcours mesure 250m (au GPS ) et comporte une porte de départ et 2 bouées d'arrivée, une au largue et une au grand largue.
Le coureur choisit son parcours abattu ou non en fonction de la force du vent, de sa surface de voile et de son gabarit.
Le chronomêtreur placé près de la porte de départ, arrête le temps lorsque le coureur disparait derrière la bouée d'arrivée qu'il a choisie. (Passer sous le vent de la bouée.) 

2 coureurs peuvent se trouver en même temps sur le parcours (j'ai 2 chronos), mais pas trop proches pour ne pas se gèner, ni trop loin,  pour ne pas arriver lorsque l'autre s'élance. (Ce qui ferait exécuter au pauvre chronomêtreur qui se gèle un strabisme divergeant éprouvant ! )

Pour terminer en beauté, après 2 h de run, un petit slalom "down wind" (que du largue) est roposé aux "survivants".


Jusqu'à présent l'épreuve était gratuite, ouverte à tous (même sans licence) et était présentée comme un entraînement auquel tout le monde était invité.

Pourvu que ça dure!
Partager cet article
Repost0

commentaires