Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 07:54

La carte postale de la station balnéaire de St Georges de Didonne était un peu embrumée dimanche dernier à l’occasion de la régate de planche à voile.

Pas de vent, pas de soleil, pas de pluie non plus, mais des efforts pour compenser la grisaille ambiante.

Par petit temps en planche à voile on oublie les sensations de vitesse, mais on compense par du pumping énergique et par un peu de réflexion histoire de se placer au bon endroit sur la ligne de départ, puis d’exploiter les rares risées qui se présentent ainsi que les veines de courant crées par la marée descendante et accélérées par les fortes pluies évacuées par la Gironde.

C’est moins spectaculaire que la brise, c’est tout aussi fatiguant et les meilleurs sont toujours devant à l’image des 13 coureurs du Centre Nautique de La Couarde qui déplaçait 13 coureurs et qui a remporté 6 podiums !

En Division 2, Salem Haddad remporte l’épreuve « à l’énergie », Laurène Prieur est 2° fille avec sa 10° place et Matéo Berti 23°.

En Division 1, Simon Millet écrase la concurrence en gagnant tout, Alexandre Dean est 3° « espoir » avec sa belle 6° place, Maxence Gillet est 2° « open » avec sa 9° place, Marin Plouviez 14°, Marin Laurent 18° et 2° « minime », Noé Dorin 21°, Iris Thiré 27°, Valentin Gerbeau 31° et Etienne Dorin 37°.

On peut dire que le CNCG exporte ses talents puisqu’au même moment Pierrick Contal remportait à Cherbourg une épreuve de slalom en funboard !

Prochain rendez-vous à La Couarde le weekend prochain en funboard si le vent est assez fort.

 

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 15:52

Bilan du Fort Boyard Challenge :

Le raid c’est raid ! La moitié des concurents a abandonné ! (surtoilé, fatigué, blessé, casse matériel.) (Mais seulement 2 abandons sur 12 du CNCG, bravo !).

Le raid, plus qu’une course, nécessite d’avoir de l’expérience. Pour ceux qui veulent en acquérir, voici par ordre d’importance les éléments à prendre en compte :

 

1/Météo :

Recouper les infos pour en faire une synthèse : Windguru + Météo France + VHF + observation du plan d’eau, des coureurs, des voiliers… Ne pas écouter les rumeurs de parking, ne pas tenir compte des choix de vos copains.

Une fois les infos recueillies, se projeter dans le temps et dans l’espace !

Le temps : La course va être longue (1h30), le vent sera-t-il stable, faiblissant ou forcissant ?

L’espace : On ne reste pas devant la plage, au large, le vent sera-t-il plus fort, les vagues plus grosses, le courant sera-t-il avec ou contre le vent ???

 

2/Matos :

Privilégier le « confort » aux performances pures et utiliser du matos que l’on connaît bien.

Choisir une voile pas trop grande (Bertrand) et un flotteur plutôt stable.

Anticiper les problèmes en gréant tôt 2 voiles par vent instable, se règler (bout harnais, hauteur wish, tension, pied de mât…) et s’échauffer une ½ h avant le départ.

Choisir un grand aileron car le louvoyage est énorme, mais attention au contrôle au grand largue !

Sécu : Vérifier l’usure des bouts, tendon, serrage plaquette et aileron…

 

3/Physique :

C’est long, boire beaucoup et bien manger 2 h avant l’effort. S’échauffer, prévoir un blouson en cas d’attente. Du matos bien règlé vous fera économiser des forces pour tenir la distance.

 

4/Repérer le parcours :

Lors du breefing et sur les instructions de course, puis sur la plage et enfin sur l’eau à l’échauffement. (Gaël)

 

5/Stratégie :

Choisir ses bords en fonction du vent (chercher du vent fort si sous toilé, faible sinon, chercher une rotation si elle est prévue…) de l’état de la mer (chercher une mer plus plate si possible), du courant (le rechercher si favorable et l’éviter sinon).

 

6/Mental :

Il faut être prêt à se surpasser si on maîtrise son matos et les éléments, mais il faut aussi rester lucide pour renoncer à temps afin de rentrer ou se mettre en sécurité de façon autonome.

 

7/Technique :

Au près, éviter les décollages en loffant, (voire en abattant) pour ne pas percuter les vagues les plus pentues à pleine vitesse. Verrouiller dès que c’est « calme » votre position (tendre les jambes et les bras) pour économiser vos muscles.

Au vent arrière : Si vous vous envollez au largue, abattez exagérément jusqu’au décrochage de la voile et remettez un peu de puissance dans la voile en reloffant (appuis talon) à la demande. Les pieds peuvent adopter la position « chiken » c'est-à-dire le pied avant dans le strap et le pied arrière dans la strap arrière mais sous le vent ! On peut garder le harnais sauf dans les envolées !

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 09:01

Les Rétais prennent d’assaut le Fort Boyard !

 

Pour ceux qui ne connaissent la citadelle qu’à la télé, voici le mode d’emploi d’une attaque réussie :

Prenez un planchiste, Rétais de préférence ! (Ca aide, mais ça ne suffit pas !), avec un minimum d’expérience et une bonne dose de courage pour affronter les éléments, secouez le avec du vent, de la pluie et des vagues et laissez le mijoter environ une heure trente à gros bouillon.

Pas besoin d’ajouter du sel (de l’île de Ré), le planchiste est cuit et heureux !

Voici le résumé du film :

Je prends la météo 20 à 25 nœuds de vent de nord ouest, je choisi la bonne taille de voile (trop grande, je m’envolle et trop petite je me traîne), je me place sur la ligne de départ en compagnie des 160 concurents, c’est bon j’aperçois le bateau ouvreur, je me lance derrière lui et je n’entends plus l’hélicoptère qui filme l’action au dessus de nos têtes. C’est parti pour un bord de vitesse vers l’île Madame tous en paquet, la mer fume lacerrée par les ailerons.

Devant l’île Madame, pas le temps de visiter, on contourne une bouée, puis cap vers le Fort Boyard que l’on distingue à peine. C’est parti pour une heure de « visite » de l’estuaire à tirer des bords contre le vent. Avant la pointe de la Fumée, il faut virer de bord pour éviter les parc à huître, ne pas trop s’approcher non plus du Fort Henet pour les mêmes raisons. Eviter si possible de rester trop longtemps dans le courant contraire qui rempli l’estuaire de la Charente. A mi distance du fort, les organisateurs ont prévu une porte de sortie pour que ceux qui sont trop fatigués puissent faire demi tour en étant classé sur le « petit parcours ».

Enfin on approche de la légende et tout prend une autre dimension, on se retrouve seul car les « survivants sont moins nombreux (plus que 45 coureurs) et éparpillés. Certains recherchent l’abri de l’île d’Aix qui calme le courant et les vagues, d’autres longent l’île d’Oléron et disparraissent au creux des vagues de 2 mêtres qui déferlent sur le banc de sable de Boyard !

Délivrance, je contourne enfin le fort, pas le temps d’admirer l’édifice, mais l’éclairage et les vagues le rendent toujours impressionnant.

Il n’y a plus qu’à se laisser pousser par le vent jusqu’à Fouras, sauf qu’à plus de 25 nœuds (50 Km/h), la promenade ressemble à un rodéo sur le dos des vagues que l’on rattrape !

C’est donc les jambes et les bras en feu et le cœur à 160 que l’on franchit la ligne d’arrivée au pied du sémaphore !

Arrivé sur la plage, les « terriens » vous demandent si vous avez vu le fort, si vous n’avez pas froid, si c’était dur… Ben, c’était bon et je reviendrai l’année prochaine !

Les 12 coureurs du Centre Nautique de La Couarde ont presque tous fini le parcours et ont décroché 5 podiums !

Classement :

1° Antoine Albeau

5° Pierrick Contal (3° sénior)

10° Julien Bouyer

15° Gaël Contal (3° Junior)

21° Goulven Contal

30° Camille Bouyer

50° Alex Dean

52° Etienne Dorin (1° minime)

53° Marin Laurent (2° minime)

66° Marin Plouviez

71° Noé Dorin (3° minime)

78° Emile Millet

79° Maxence Gillet  abandon de Pierrick Péquet et Bertrand Caccia.

 AFF 0043

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 07:53

La-couarde-29-09-12-Ligue-179.jpgLa-couarde-29-09-12-Ligue-197.jpgLa-couarde-29-09-12-Ligue-158.jpgphoto-ter-5892_DxO-V-1-.jpgphoto-ter-5887_DxO-V-1-.jpgphoto-ter-5879_DxO-V-2-.jpg

Merci aux paparazis pour ces souvenirs. On y voit Gagou qui se bat pour garder du vent frais en première ligne, Emilie qui cherche de l'air derrière la meute des 293, le plus beau bateau comité du monde ("Kalapop"), Max en vue de la ligne d'arrivée, Alex qui joue au "yello submarine" et Salem en recherche de vitesse: Un pied dans le strap, la planche à plat malgré le pumping et la chute de la voile qui ouvre harmonieusement... A montrer dans toutes les écoles de sport!

Bravo à tous.

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 12:00

Record battu pour l'épreuve Régionale de planche à voile organisée par
le Centre Nautique de La Couarde avec 102 inscrits répartis en 4
catégories allant de 10 à 66 ans!
Pour l'occasion, l'île de Ré nous a sorti le "grand jeu": Un joli
soleil d'automne et un petit vent de nord de force 4 permettant à tous
de s'exprimer dans la baie de Loix.
Les 16 sportifs du CNCG n'ont pas manqué l'occasion de montrer leur
savoir faire à domicile en plaçant 7 coureurs sur le podium!
Tant pis pour nos "invités" qui ont toutefois pu apprécier l'accueil
des organisateurs bénévoles du CNCG ainsi que les lots offerts
généreusement par les commerçants de l'île de Ré que nous remercions par
la même occasion.
Et sur l'eau, que s'est-il passé? Le bateau comité déclenche un départ
toutes les 10 minutes environ et chaque catégorie effectue un parcours
qui fait le tour de la baie en 20 minutes à pleine vitesse,
ce qui laisse peu le loisir d'apprécier la variété des paysages

rencontrés! L'oeil du planchiste se fixe plutôt sur les risées qui
parcourent le plan d'eau, sur le positionnement des adversaires et sur
les quelques algues qui risquent de se coincer dans l'aileron et freiner
la planche.
photo-ter-8441.JPGLaurène sur le podium!

 

En catégorie "Race Board" Gaël Contal est 2° et premier jeune et
Pierrick Péquet 17°.
En "Bic 293" Simon Millet survole l'épreuve, suivit de Camille Bouyer
4° du Wind Club Couardais, de Julien Bouyer 7°, d'Alexandre Dean 11°,
Maxence Gillet 12° (3° Jeune), Emilie Millet 13°, Etienne Dorin 15° (1°
Minime), Marin Laurent 18° (2° Minime), Noé Dorin 23°, Marin Plouviez
26°, Henry Thiré 36°, Iris Thiré 37°, Arthur Kampman 42°.
Chez les petits de Division 2:
Salem Haddad 2°, Laurène Prieur 7° (2° fille), Matéo Berti 23° et Emma
Schlegel 34°.
La planche à voile ne s'est jamais aussi bien portée sur l'île de Ré,
n'attendez pas l'hiver pour vous y mettre!


photo-ter-8438.JPGLe podium open garçon en 293 colonisé par des Couardais! Bravo à notre Simon "retraité actif" qui a dominé la série.

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 07:57

Tout le monde connaît La Palmyre, ses plages et son zoo. Un phénomène moins connu se produit en septembre depuis 2 ans : La lagune se remplit le temps d’une marée d’une soixantaine « funboardeurs migrateurs » pour effectuer un slalom qui marque les esprits.

2011 fût marqué par un vent de folie faisant décoller même les spécimens au vol lourd et 2012 laissera le souvenir d’une épreuve moins sauvage, mais toujours réussie, animée par un Antoine Albeau en pleine forme et des organisateurs sympas et efficaces.

L’Ile de Ré s’est déplacée en force et comprenait une « escadrille » de 9 planchistes du CN Couardais du Goisil,  de 3 « furieux » du W C Couardais, d’un Flottais et un Portingalais.

Comme on pouvait s’y attendre, Antoine Albeau a montré le chemin et tout le monde a suivit son sillage avec un peu moins de vitesse, mais autant de bonheur de se retrouver sur l’eau à faire la course.

A le voir faire, le slalom semble simple : Il suffit de partir lancé à pleine vitesse, de continuer à accélérer en allant vers la bouée du large, de contourner la bouée sans ralentir et à l’arrivée de décoller pour montrer qu’on est content !

Bravo à tous et rendez-vous à La Couarde samedi 29 septembre au CNCG pour une épreuve de planche à voile qui réunira une centaine de planchistes.

 

Classement des Rétais :

1° Antoine Albeau

9° Julien Bouyer

10° Yannick Nicolas

15° Camille Bouyer

19° Maxence Gillet

33° Alexandre Dean (2° espoir)

35° Pierrick Péquet

41° Marin Laurent (1° minime)

42° Goulven Contal

43° Salem Haddad (2° minime)

45° Marin Plouviez (3° espoir)

46° Youri Mosio

48° Noé Dorin (3° minime)

50° Etienne Dorin

 Funcup17CNCG2011-261.jpg

Partager cet article
Repost0
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 14:39

Le Collège de St Martin met les voiles…

 

Le vent fort de juin a soufflé les 11 bougies qui marquent le début de l’activité voile des élèves de 5° du collège des Salières.

Le Centre Nautique de La Couarde a accueilli 2 classes en automne et 3 en juin.

Les enfants ont le choix entre la planche à voile plus sportive, ou le catamaran pour lequel  l’entente et la coordination entre les équipiers prévalent.

Cette année, les deux moniteurs qui encadraient la planche à voile étaient issus de cette filière du collège, la boucle s’est ainsi bouclée !

Elie BOULEGE qui pendant son stage en 5° il y a 10 ans a découvert  les coureurs du CNCG évoluer en funboard à pleine vitesse. Ca a été pour lui le coup de foudre immédiat et il a fait de sa passion son métier à l’année au CNCG.

Pour Iris Thiré qui naviguait en catamaran il y a 6 ans en 5°, la passion n’a pas été immédiate, mes les sensations éprouvées depuis en planche à voile l’ont vite décidé à devenir monitrice pour les saisons estivales.

Parmi les 130 navigateurs du collège cette année, il y a donc fort à parier qu’on en retrouve en planche à voile au CNCG, en catamaran à La Flotte, ou encore en Kite, en surf ou en paddle board sur nos côtes.

C’est tout le mal qu’on leur souhaite, bon vent à tous et merci au College et à la Communauté de Communes qui se mouillent avec nous !

P3280002.JPG

Partager cet article
Repost0
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 17:18

C'est parti pour la première épreuve de free style du siècle sur le meilleur spot de l'île de Ré: Au Goisil à La Couarde.

1 (3)Ici, on s'entraîne par tous les temps!

Samedi 23 ou dimanche 24 juin 2012, en fin de journée pour profiter du thermique s'il se met enfin à faire beau, il y en aura pour tout le monde:

Les stars du Free Style seront coachées par Romain Pinocheau et s'exprimeront par poules de 4 ou 5.

Les futures star du Free Style navigueront par poules de 6 et les meilleurs seront invités avec les "grands".

Et si jamais le vent était trop faible pour planer, on en profiterait pour faire un concours de "Free Old Style": On vous prête un gros flotteur à dérive et vous vous exprimez avec votre gréément ! On affinerait également la future épreuve et on proposerait sans doute un repas le soir.

ShakaaaRomain qui fait le malin...

 PR9E1075-1-.jpg

Venez nombreux, même si vous êtes mauvais, car le free style débute par un jibe à une main, un body drag, ou un élicopter tack...

Licence et certificat médical obligatoires + 6€

Partager cet article
Repost0
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 16:13

Etienne, Président à Angoulins!photo-ter-8036.JPG

 

Du soleil, du vent fort et un accueil chaleureux du club d’Angoulins ont ravi tout le monde et allongé les bras de certains… L’équipe du Centre Nautique de La Couarde y a fait le plein de souvenirs et 4 podiums !

 

Etienne sera bientôt surnommé « E. T » l’extra terrestre tant il domine le circuit des plus jeunes en planche à voile Division 2 !

Cette catégorie permet les premières confrontations régionales sur des vrais parcours de régate. Elle regroupe 35 enfants et plusieurs familles :

Dans la famille des « petits musclés » les enfants de 10 ans aux dents de lait déjà longues débutent leur carrière de compétiteurs : Noé Dorin 4°, Salem Haddad 9° et Matéo Berti 25°.

Dans la famille « j’ai 14 ans et je débute la régate », on trouve la majorité de l’effectif qui recherche une activité sportive, de la glisse et une ambiance décontractée. Sur l’eau, les entraîneurs n’ont pas le droit de parler et on entend pas les cris des parents ! Ca change du foot!) Lorène Prieur 14° et 2° fille en est l’emblème.

Et puis il y a « le Président » Etienne Dorin 1° qui passe avec bonheur de la raquette au wishbone et qui se retrouvera l’an prochain en Division 1.

 

Chez les grands de Division 1, on trouve une dizaine d’ados inscrits en sport étude à La Rochelle qui trustent les premières places ainsi que les podiums internationaux comme Julien Bouyer 2°, et le  « reste du monde » qui s’accroche aux locomotives, comme Camille Bouyer 10°, Maxence Gillet 13°, Alexandre Dean 15°, Emilie Millet 16°, Marin Laurent 20° et 2° minime et Valentin Gerbeau 36°.

 

Quant aux plus grands, ils se retrouvent en Planche Olympique (jusqu’aux JO de Londres).

Simon Millet 5° est le seul représentant du CNCG depuis la blessure de Gaël Contal, et la priorité aux études choisie (ou subie !) par Marie Pansera, Tanguy Zwaga et Pierrick Contal.

Un jour ou l’autre, les études reprennent le dessus, car on a beau vivre pour la planche à voile, on ne vit pas de la planche.

 

Rappelons que le CNCG ouvre une section planche à voile tous les samedis à partir de 7 ans et jusqu’à 15 ans et qu’il reste de la place pour agrandir la famille des « petits musclés » et même des « grands mous » !

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 07:25

GOPR0278.JPGLes fortes pluies de Pâques ont semble-il favorisé la pousse des algues dans le bassin...  Rien à voir avec les algues vertes rencontrées en Bretagne qui prolifèrent à cause des engrais rejetés en mer par les rivières.

Les notres sont plus "naturelles", mais elles poussent encore plus vite d'autant plus qu'il pleut et qu'un rayon de soleil vient réchauffer le tout ensuite... Elles sont imputressibles, ne se décomposent donc pas, ne sentent pas mauvais, mais nous empêchent tout simplement de naviguer lorsqu'elles se prennent dans les safrans, les dérives ou les hélices...

Merci aux moniteurs, aux coureurs et autres sympathisants du CNCG qui nous ont aidé à ramasser cette verdure.

Le combat n'est pas encore gagné, mais nous pouvons de nouveau naviguer grâce à vous tousP5090086.JPG

Partager cet article
Repost0