Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 08:17

DF2_0593-1-.jpgProgramme du weekend:

Pour ceux qui souhaitent participer à l'organisation de la finale d3, rendez-vous à 12h30 pour les inscriptions.

Il nous faudrait 2 ou 3 secrétaires, un ou deux pour préparer et expliquer au brieffing les règles de course et les parcours, 2 ou 3 pour les procédures de départ (chrono, pavillon, lièvre...) et 2 ou 3 pour noter les arrivées.

A 16h nous pouvons vous libérer pour un entraînement slalom avec Elie en mer. Elie donne rendez-vous à 16 h à tous les coureurs D1 et D2.

Samedi soir, préparation de la remorque pour le slalom de dimanche.

Dimanche à partir de 13h, RDV à la plage sud pour le slalom organisé par la famille Albeau (il parrait qu'Antoine sera là! (pour Emma!)DSC07699

Partager cet article
Repost0
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 08:03

Finale Départementale Planche D3 au CNCG (La Couarde sur mer)

Voici quelques infos concernant cette épreuve qui viendront compléter l’avis de course déjà reçu :

L’épreuve peut se passer sur le bassin, ou en mer. Ou encore débuter sur le bassin et finir en mer. Ou encore, on peut laisser les benjamins sur le bassin et aller en mer avec les minimes. Il semble qu’il y ait peu de minimes sur les 20 enfants prévus (clubs représentés : Ars, Marennes, Angoulins, La Couarde). S’ils ne représentent pas un groupe suffisant pour courir à part, ils seront éventuellement amenés à courir avec les benjamins, mais mis à l’écart du classement benjamin après la course.

En cas de météo difficile (ce qui semble être la règle depuis 6 mois !), on resterait sur le bassin pour courir en flotte ou en poule. Les poules pourraient éventuellement ne pas tenir compte des âges, mais plutôt des niveaux (avec une extraction de classement par la suite) de façon à faire un « slalom » pour les meilleurs et un mini parcours (une traversée simple du bassin au largue et au tire veille ?) pour les moins forts. L’idée étant que tous les enfants finissent la majorité des parcours. Nous pouvons prêter des mini voiles (1m²) en cas de besoin.

L’organisation de l’épreuve sera déléguée auprès de notre équipe école de sport D2 et D1 qui assurera les inscriptions, le briefing,  les départs et les arrivées des courses. 2 entraîneurs encadreront tout de même l’épreuve…

Le CDV apporte des coupes, des médailles et des teeshirts et le CNCG assure le goûter et des lots pour tout le monde.

 

photo-en-plus 6035 DxO-VLes minimes (nés en 2000, 1999, 1998...) ne peuvent pas avoir des voiles plus grandes que des 5,4m² tandis que les benjamins (nés en et après 2001) ne peuvent pas avoir des voiles suppérieures à 3,8m².

En cas de mauvais temps (ce qui risque de nous arriver!), l'épreuve ne sera pas annulée, mais simplifiée en restant sur le bassin et en adoptant des poules de niveaux avec des parcours simples pour les moins forts.

Le CNCG fourni l'encadrement, l'eau , la pluie, le vent, le goûter et les lots, venez avec le sourire, vos muscles et votre petite voile!

Partager cet article
Repost0
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 08:59

photo-ter-0226_DxO-V-1-.jpgLe dernier raid organisé remonte aux temps des dinausores qui avaient déjà à l'époque des prédispositions pour la planche à voile du côté de l'île de Ré... Les derniers survivants aux précédents raid n'étant plus en état de raconter leurs prouesses, voici le résumé du raid de samedi 15 juin 2013:

 

 

photo-ter-0228_DxO-V-1-.jpgLéonie, 6 ans est la plus jeune à avoir survécu au raid.N-4-0251_DxO-V-1-.jpgChistian et Sabine ont fait leur raid sur le bassin!

On grée les catas laborieusement, mais avec le sourire.

N-4-0265_DxO-V-1-.jpgN-4-0248_DxO-V-1-.jpgphoto-ter-0244_DxO-V-1-.jpgphoto-ter-0220_DxO-V-1-.jpg

C'est le grand départ vers des "terres inconnues", d'ailleurs le breiffing et le shéma en disent long, au dela de la pointe du Groin se cachent des bêtes sauvages (notamment le fameux sanglier de l'île de Ré qui peut pointer son groin!) et les contours de la carte deviennent imprécis...

 

N-4-0272_DxO-V-1-.jpgN-4-0382_DxO-V-1-.jpg

 

Les papas du CNCG sont de grands sportifs à l'image de Philippe qui émerge de sa sieste et de Jérôme qui semble y replonger avec application! Notez au passage la canette de cervoise tiède callée entre les jambes... Si vous êtes observateurs vous découvrirez peut être le sanglier rôti qui se cache dans la dune...

 

N-4-0369_DxO-V-1-.jpgN-4-0356_DxO-V-1-.jpgN-4-0338_DxO-V-1-.jpgN-4-0346_DxO-V-1-.jpgN-4-0335_DxO-V-1-.jpgN-4-0320_DxO-V-1-.jpg

Le sanglier est dépecé sur place, englouti et digéré en jouant au rugby...

 

Le CNCG compte sur vous pour que la légende du Raid dure aussi longtemps que celle du sanglier...

 

N-4-0310_DxO-V-1-.jpgN-4-0304_DxO-V-1-.jpgN-4 0324 DxO-V[1]

Partager cet article
Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 09:29

C'est parti pour un raid à la journée, la météo le permet avec toutefois une note sportive car le vent d'ouest est prévu entre 10 et 15 nds dès le matin et que si le soleil chauffe, une brise thermique viendra renforcer ce vent l'après midi et si le soleil est voilé, il risque de faire frais sur le banc de sable à l'heure de déguster le sanglier...

Donc, quelle que soit l'évolution possible de la météo, il fera frais et ça ira vite. Voici donc quelques recommandations:

Couvrez vous bien: Combinaison Intégrale en planche et shorty + polaire + coupe vent en cata. Prévoir de la crème solaire également car la journée sera longue.

Ne navigueront en planche à voile que les coureurs de D1 (+ Salem et Matéo?), les autres navigueront en cata à 3 sur un F1 ou à 2 sur un NC 12. Vous pourrez faire du trapèze et il est envisageable de faire l'aller en planche et le retour en cata si quelqu'un d'autre fait l'inverse. On pourra embarquer deux petits gréements de planche pour que tout le monde puisse naviguer un peu pendant la "pause sanglier".

Rendez-vous à 9h15 au CNCG pour préparer le matériel, votre pique nique sera embarqué sur le bateau à moteur.

Le "banquet" aura lieu sur le banc de sable du bûcheron si le vent n'est pas trop fort, sinon vers "la patache" sous le vent des arbres.

Les parents qui n'auraient pas le temps ou la technique pour naviguer (en catamaran, ce n'est pas compliqué) peuvent nous rejoindre pour partager le sanglier et la cervoise tiède! Le rendez-vous sera à 13h à l'entrée du fier d'Ars à Loix. Garer sa voiture sur le petit parking avant la barrière qui bloque l'accès à la pointe ("La Lasse"). Marcher 200m sur le chemin en direction de la perche rouge marquant l'entrée du fier, puis bifurquer à gauche sur le chemin (200m) qui empreinte une levée

jusqu'à la plage de galet protégée. On vous embarquera en bateau à moteur.

Veuillez s'il vous plait passer vendredi ou nous laisser un message répondeur ou mail cncg17@orange.fr  pour nous signaler vos intentions.

Venez nombreux et sachez que le retour est prévu vers 20h15 au CNCG.

Si vous souhaitez poursuivre l'aventure et finir les restes du sanglier le soir au CNCG faites le nous savoir également.-t--08-011--16-.jpg

Partager cet article
Repost0
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 12:35

photo-ter-0163---Copie.JPGphoto-ter-0080---Copie.JPGphoto-ter-0079---Copie.JPGVoici quelques secrets de fabrication de champion "made in CNCG":

Prenez un Salem, donnez lui pendant 6 mois 3 poulets au petit déj, au déjeuner et au dîner. Faite lui faire un peu d'exercice (Combat de sumo, natation, paddle board, planche à voile ... et ça devient un Elie !

Partager cet article
Repost0
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 15:46

photo-ter-9848_DxO-V-1-.jpgphoto-ter-9798_DxO-V-1-.jpgphoto-ter-9794_DxO-V-1-.jpgC'est laphoto-ter-0006---Copie.JPG soeur de sa soeur, à terre elle a son coach perso qui porte sa planche, son préparateur physique qui la suit partout et sur l'eau sa grande soeur prend le relais!

Bienvenu en division 2 !  Le "team Prieur" n'est toutefois pas au complet, il reste le "petit modèle" encore en magasin (Gaëlle).

C'est un peu comme les poupées russes, ou encore les Dalton version fille !

Partager cet article
Repost0
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 15:01

puerto shery 050DF2_0482-2-.jpgDave-20FLETCHER_9083.jpgVoici quelques exemples de départs un peu chauds!

Il y a tellement de choses à penser pour effectuer une régate qu’il convient de hiérarchiser les nombreux éléments à prendre en compte pour ne pas disperser son attention.

Exemple sur la Finale samedi à Angoulins.

Conditions 8/12 nds de vent assez stable montant progressivement avec le thermique et tournant un peu à gauche +( effet de site à la pointe ?), clapot et courant montant 1h30, descendant 1h30.

Parcours : Grand avec ligne de départ plutôt neutre et pas très grande.

Priorité dans ces conditions : Aller vite= vent frais au départ (il y a peu à gagner et à prendre des risques au départ car le parcours est grand)+peu de virements car le vent est stable+aller dans des zones où le vent semble plus fort et le courant favorable+se concentrer sur sa vitesse sa relance(pumping) comparer son cap avec les autres. Quand le courant s’inverse (la dernière manche) le clapot augmente, on est poussé sur la ligne (rappel Général), attention aux sorties de cadre.

Dimanche :

Conditions : Vent de terre 8/15nds irrégulier (oscillant) avec effet de côte (falaise à la bouée n°1 et « vallée » entre la n°1 et n°2), mer plate courant faible et latéral pas gênant.

Parcours comme samedi.

Priorité dans ces conditions :

 Regarder le vent (les risées, le relief) et tenter d’éviter les trous de vent, éviter les « refus* » du vent (*quand le vent qui tourne vous empêche de remonter au vent). La vitesse n’est plus primordiale, il faut aller au bon endroit. Cela est valable au départ où le vent peut changer dans les 30 secondes. Si on s’en rend compte, se laisser glisser en bout de ligne, si on voit que le vent tourne à gauche (ce qui est arrivé au moins 2 fois sur les 3 départs) et au contraire rester pas trop loin du comité si le vent reste à droite. (On se rend compte des rotations du vent si on ne peut plus atteindre directement la bouée de départ, c’est que le vent a tourné à gauche).

Avoir du vent frais (si on a des concurrents qui vous font des vagues et vous déventent, on ne « sent* » plus le vent ) (*Pour « sentir » le vent il y a plusieurs techniques : 1 sensation, je ralentis, j’ai moins de pression dans les mains si le vent refuse. 2 Vision si je n’arrive plus à serrer le vent  vers mon repère à terre (maison, arbre…) Ou si je suivais un adversaire 100m devant et que je me retrouve sous son vent, c’est que le vent refuse.)

Mais on ne peut pas virer de bord à chaque fois que le vent refuse (à chaque fois qu’on perd de la vitesse et qu’on ne cape plus), car le vent est tellement changeant qu’il faudrait virer 20 fois et que le temps de virer, le vent peut encore rechanger ! On va donc tenter d’observer les risées, si le vent refuse, mais qu’on se dirige vers du vent plus fort, on continue. Par contre, si ça refuse et que devant soi le vent semble mou et que les concurrents devant vous semblent ralentis, alors ok on vire. En tout, on pouvait virer de 2 à 5 fois maxi dimanche, il faut donc parfois accepter de naviguer pendant 1mn dans du vent pourri pour aller chercher une risée. A l’approche de la bouée au vent, sortir un peu du cadre évite de rater la bouée si le vent tourne encore (plus on est près de la bouée et de la côte, moins le vent est stable). La « vallée » à gauche du parcours semblait mieux ventée en général que la partie droite sous le vent de la pointe (falaise de calcaire blanche).

DF2_0478-1-.jpg

Partager cet article
Repost0
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 08:04

photo-ter-9862_DxO-V-1-.jpgphoto-ter-9865_DxO-V-1-.jpgphoto-ter-9852_DxO-V-1-.jpgphoto-ter-9845_DxO-V-1-.jpgphoto-ter-9833_DxO-V-1-.jpgphoto-ter-9818_DxO-V-1--copie-1.jpgphoto-ter-9814_DxO-V-1-.jpgphoto-ter-9806_DxO-V-1-.jpgphoto-ter-9803_DxO-V-1-.jpgphoto-ter-9802_DxO-V-1-.jpg

L’équipe voile de l’île de Ré a marqué les esprits lors de la finale régionale planche à voile à Angoulins :

Il faut croire que le logo de la Communauté de Communes de l’île de Ré récemment  apposé sur les voiles a donné des ailes à nos champions qui ont remporté pas moins de 6 médailles d’or sur 9 possibles !  Le plus important restant la manière avec laquelle cette domination a été possible, car notre équipe rétaise est restée soudée et heureuse de se retrouver sur l’eau et c’est le plus important pour progresser par la suite.

Forcément, quand on déplace 16 coureurs, il n’y a pas que des gagnants et chacun doit trouver sa place au sein de l’équipe. Les plus petits gagneront plus tard, les plus grands gagneront en passant dans la catégorie supérieur et ceux qui ne gagnent pas contribuent par leurs qualités humaines à rendre heureuse toute l’équipe…

Voici donc le palmarès de ce weekend enfin printanier :

Simon Millet (1° en « open »), a gagné presque toutes ses courses cette année, avec comme marque de fabrique la décontraction et la puissance physique, tout comme Salem Haddad (sans la puissance physique !) en « division 2 ». Marin Laurent est 1° « minime », Camille Bouyer 1° « espoir », Gaël Contal 1° « Race board » et Elie Boulège 1° entraîneur.

Le compte est bon, 6 médailles d’or qui cachent encore quelques bons résultats :

Alexandre Dean 8°, Maxence Gillet 15° et 3° en « Open », Etienne Dorin 24° et 3° « minime », Noé Dorin 27°, Laurène Prieur 36°, Valentin Gerbeau 38°, Matéo Berti 26°, Emma Schlegel 29°, Eléna Prieur 35°, Pierrick Pequet 5° en race board et Marin Plouviez avec son poignet cassé à supporté pendant 2 jours ses copains sur l’eau surmontant sa déception de ne pouvoir jouer avec eux. Nous avons sans aucun doute la plus belle équipe de sport individuel de l’île de Ré ! A bientôt sur l’eau.photo-ter-9793_DxO-V-1-.jpg

photo-ter-9800_DxO-V-1-.jpgVoici la suite du résumé de l'épreuve, car on ne peut pas tout divulguer à la presse... La photo de groupe est classique, il ne manque que Gagou qui doit préparer sa canne à pêche spécial Saumon. La mise à l'eau d'Etienne sous le regard d'Elie (et de Marin) pour remotiver le garçon serein dans la brise et qui doute dans le clapot d'Angoulins. Départ du Peck "imPeckable" ce weekend! Départ de Marin qui a retrouvé vitesse et sérénité après un an de doute... Admirez au passage la position de 'l'athlète" tout en équilibre. Le Saumon fier de sa belle prise... Laurène qui s'embête à retirer les algues de son aileron écoeurée par Max qui nous fait "naturellement" la même chose sur le nose de sa planche... Le Gagou est heureux quand il écrase la concurence (la vitesse rend intelligent, même lui !) Méditez sur cette phrase... La famille Dorin rame ce weekend Jérôme en CQ et Etienne en planche... Elie pret à "manger" Goul à la régate entraîneur! Guillaume qui prépare son diplôme d'entraîneur... Les supporters du CNCG presque aussi ecxités que ceux du PSG! "Super Elie" sur un nuage après avoir fait la bise à Antoine sur le podium!

 

Les photos qu'on  ne vous montrera pas: Emma toute émue auprès d'Antoine et Sabine derrière son appareil photo.   Pour toutes les photos à visionner avant leur parution dans la presse people voici le lien qui vous conduit à la galerie de photos prises par Sabine et parfois Christian (son papa)

Partager cet article
Repost0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 08:24

100_0025.JPG100_0015.JPG100_0009.JPG

Les stars de la planche à voile de demain se préparent aujourd’hui au Centre Nautique de La Couarde.

Tout commence par une envie motivée par des copains, des parents et l’idée de glisser sur l’eau. Sur le bassin du CNCG on démarre vite en planche à voile, mais ensuite, l’apprentissage reste long.

Après un an de pratique, on peut faire ses premières courses, la dernière organisée sur notre bassin d’initiation réunissait 10 enfants de l’île de Ré issus des 3 clubs sportifs que son Ars, La Flotte et La Couarde. Nous avons tenté pour la première fois une rencontre multi support, sorte de triathlon nautique au cours duquel les enfants naviguent en planche à voile, dériveur et catamaran. Bravo à Soline LAURENT qui remporte cette épreuve « sportive et décontractée » grâce à sa polyvalence.

Ensuite, les futures stars sont invitées à participer à une épreuve régionale en division 2. C’était le cas sur le lac du Cébron dans les Deux Sèvres. Les 8 « marins d’eau douce du CNCG » se sont initiés au niveau supérieur dans la joie et la bonne humeur qui restent la marque de fabrique de notre sport ! On a pas tout gagné, mais on a tous gagné ! En expérience, en motivation qui nous serviront à progresser ultérieurement. Bravo tout de même à Salem Haddad qui termine 3° et à Gaelle Prieur (7 ans) qui finit « dans les choux » après avoir un peu pleuré et beaucoup ri ! Comme quoi, au CNCG, les champions naissent dans les choux !

100_0003.JPG

Partager cet article
Repost0
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 06:31

photo-ter 9106photo-ter 8880-V[1]photo-ter 9181photo-ter 8894

 

Début mai à Fouras, Elie bronse et les coureurs montrent leurs muscles sous le soleil fourasin.

Fin mai à La Tranche Goul fait "la tronche sur mer" et Gagou garde sa capuche sur le podium et sous la pluie...

 

Juin sur l'île de Ré risque de ressembler à ça...

 

neige 2010 012

Partager cet article
Repost0